Bilan Mi-Mandat

Ma Région en action pour l’équilibre des territoires

Santé, numérique, commerces, transport… la Région active toutes ses compétences pour améliorer le quotidien des habitants et résorber les fractures territoriales. Qu’ils soient ruraux ou urbains, les territoires sont au cœur de l’identité de la région et contribuent à son attractivité et son dynamisme.

C’est pourquoi, elle apporte des solutions adaptées à chacun : un Pacte régional pour la ruralité pour accompagner les communes et de nouveaux Contrats de territoires pour porter des projets structurants.

vitalité des communes | santé | accompagnement des territoires | infrastructures numériques | TER | sécurité | routes | transports scolaires | mobilité durable

Le Pacte pour la ruralité soutient la vitalité des communes et les services de proximité

Valorisation de centres-bourgs, réalisation e sentiers pédestres, rénovation thermique de salles polyvalentes, haltes- garderies… Le Pacte régional pour la ruralité a permis de financer plus de 600 projets communaux. Ainsi, près de la moitié des communes de moins de 5 000 habitants bénéficient déjà du Fonds école pour la reconstruction ou la rénovation des écoles et/ou du Fonds régional de développement des communes, doté d’au minimum 5 millions d’euros par an. D’autre part, les communes rurales de taille moyenne concentrent les services et les activités bénéficiant aux communes alentour. Leur rôle essentiel est accompagné par la Région : 12 communes ont ainsi été soutenues pour des projets de revitalisation de leur centre-bourg (aménagement de l’espace public, réhabilitation de logements ou mise en accessibilité de bâtiments publics). La Région accompagne aussi l’économie de proximité avec un fonds régional de soutien créé il y a un an : 73 artisans ou commerçants ont déjà bénéficié d’une aide moyenne de 13 000 euros permettant par exemple la mise en conformité pour l’accès des personnes à mobilité réduite de bars-restaurants, la modernisation de boulangeries, l’acquisition de mobilier pour commerces multiservices…

REGARDER LA VIDÉO

L’accès à la santé partout et pour tous

La Région a fait le choix d’agir pour la santé partout et pour tous en réponse à la pénurie de médecins en milieu rural, particulièrement accrue en Pays de la Loire où la couverture en soins de premier recours est en moyenne plus faible qu’à l’échelle nationale. Avec la création du Plan régional d’accès à la santé en partenariat avec l’Agence Régionale pour la Santé, la Région mobilise 10 millions d’euros sur quatre ans : 15 maisons de santé pluri-professionnelles ont été financées, neuf communes accompagnées dans leurs actions de prévention auprès des jeunes, quatre communes soutenues pour répondre à des situations d’urgence et accueillir des professionnels de santé. La Région encourage aussi les initiatives innovantes avec un Fonds régional dédié doté de 180 000 euros par an.

Territoires ruraux et grands pôles urbains accompagnés sur-mesure

La Région a rénové sa politique de contractualisation 2017-2020 en faveur de tous les territoires pour agir en proximité au plus près de leurs besoins : dans un souci d’équité en adaptant l’action régionale à leurs spécificités (polarités ou centralités, territoires littoraux et insulaires ou labellisés Patrimoine Unesco) et avec une plus grande liberté d’action pour les élus locaux. Une seule obligation : chaque nouveau contrat doit comporter un volet transition énergétique.

Aménagement de zones d’activités économiques, de bases de loisirs ou encore de pistes cyclables, construction d’équipements sportifs et culturels, installation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments communaux… la Région a déjà mobilisé 115 millions d’euros et accompagné 107 projets de territoire dans le cadre de ses Contrats territoires-Région 2020 déjà signés avec 46 intercommunalités. Adaptés aux grands pôles urbains, les Contrats de développement métropolitain ont été approuvés pour la communauté urbaine d’Angers et la métropole nantaise. Ils prévoient notamment la rénovation du centre des congrès d’Angers et le transfert du M.I.N. à Rezé (44). La signature du Contrat de développement métropolitain avec la communauté urbaine du Mans aura lieu quant à elle courant 2019.

« Aider les communes dans leurs projets »

« Développer l’attractivité de tous nos territoires, et notamment des territoires ruraux, est essentiel si nous ne voulons pas aboutir à une région à deux vitesses. C’est pourquoi, dès 2016, nous avons lancé le Pacte régional pour la ruralité afin d’aider les communes dans leurs projets. Depuis deux ans, ce sont ainsi 21 millions d’euros qui ont été investis par la Région pour accompagner plus de 600 projets communaux. »

Maurice Perrion,
Président de la commission Territoires, ruralité, santé, environnement, transition énergétique, croissance verte et logement.

CE QU’IL EN DIT – Docteur François Dima

« Pour permettre aux patients sans médecin traitant d’accéder aux soins à Laval, nous avons créé en mai 2017 le Centre Henri Dunant qui fait appel aux médecins retraités volontaires et aux internes en médecine de la Faculté d’Angers. L’aide de 30 000 euros issue du Fonds régional d’accompagnement à l’innovation nous a permis d’équiper le Centre en matériel médical. »


Docteur François Dima,
Président du Conseil de l’ordre des médecins la Mayenne.

DES TERRITOIRES MIEUX CONNECTÉS

La Région a investi 118,8 millions d’euros dans le déploiement de la fibre optique et l’internet très haut débit. Elle a aussi participé à la construction de 15 pylônes de téléphonie mobile pour assurer la couverture de 17 centres-bourgs situés en zone blanche, parce que l’accès de tous les Ligériens à des réseaux de communication performants est une nécessité pour la qualité de vie mais aussi pour le développement économique et l’attractivité du territoire.

ET DEMAIN – D’ici à 2021, la création au total de 35 maisons

D’ici à 2021, la création au total de 35 maisons de santé et un soutien renforcé aux territoires les plus menacés.

Contrats territoires-Région 2020 et Contrats de développement métropolitain : 100 % des territoires accompagnés en 2019.

Ma Région 2050 : Définition d’un projet de territoire : transition écologique, transports, logement, haut débit, équilibre des territoires, éducation, emploi… imaginons ensemble l’avenir des Pays de la Loire !

Des trains régionaux plus attractifs

Le TER répond à un double enjeu : la mobilité durable et la desserte des territoires pour faciliter le déplacement des Ligériens.
Pour relever le défi d’un TER attractif, la Région a choisi d’activer trois leviers :

  • Une offre améliorée avec la mise en place en juillet 2017 du cadencement, proposant des horaires plus lisibles et plus réguliers et davantage d’arrêts pour 75 % des voyageurs. Au total, cela représente 8,5 % d’offre TER en plus.
  • Des tarifs plus attractifs pour les abonnés avec le nouveau forfait tutti en moyenne 15 % moins cher, pour les occasionnels avec la carte de réduction mezzo qui passe de 65 à 30 euros (et de 25 à 20 euros pour les moins de 26 ans), et pour tous les voyageurs avec le nouveau billet ecco 100 % digital à prix réduits. Ces nouveaux tarifs font des Pays de la Loire l’une des Régions les moins chères de France.
  • La qualité de services avec un investissement de la Région dans de nouvelles rames de plus grande capacité et adaptées au transport de vélos qui permettent de répondre aux surcharges de certaines lignes et d’offrir un service Train Vélo Loire de qualité. Cela passe aussi par des gares accessibles à tous, modernes et multimodales comme à Laval, Clisson ou la halte de Trélazé inaugurées récemment, grâce au soutien financier de la Région. La qualité de service repose également sur des lignes performantes. La Région finance par exemple des travaux sur les lignes Nantes-Bordeaux, Clisson-Cholet (sauvée par la Région qui a avancé la part de l’État) ou le contournement de Donges. Autre exemple marquant, la création de la Virgule de Sablé qui relie maintenant en direct Nantes, Angers et Laval avec un gain de temps de trajet de 40 minutes. En parallèle, la Région a lancé et financé des études sur la ligne Nantes- Paris dans l’objectif d’améliorer la fiabilité, la capacité et le temps de parcours tout en défendant la modernisation de la ligne Caen – Le Mans – Tours. Enfin, elle a renforcé son niveau d’exigence envers SNCF et a obtenu un meilleur dédommagement des usagers, notamment des abonnés, mais aussi des pénalités accrues en cas de grève, de retard ou d’annulation de trains.

L’appli ContribuTER

L'appli ContribuTER

Depuis septembre 2018, la Région a créé une application qui permet aux voyageurs des TER de faire connaître en direct les dysfonctionnements sur le réseau TER : surcharge, retard, suppression, défaut d’information... L’objectif est de transmettre ces problèmes à la SNCF afin qu’elle y remédie dans les meilleurs délais. REGARDER LA VIDÉO

« Faciliter l’accès de nos TER au plus grand nombre de Ligériens »

« La Région s’est engagée pour renforcer l‘attractivité du TER en activant trois leviers : l’offre, la qualité et les tarifs. Les premiers mois d’exploitation de nos nouveaux tarifs nous donnent déjà une tendance positive et confirment l’atteinte de nos objectifs : faciliter l’accès de nos TER au plus grand nombre de Ligériens, à des conditions plus adaptées pour nos voyageurs occasionnels comme pour nos abonnés. »

Roch Brancour,
Président de la commission Transports, mobilité, infrastructures.

SÉCURISER LES TRANSPORTS

Depuis novembre 2017, la Région a décidé d’assurer la gratuité dans ses trains TER sur le réseau régional pour les agents des forces de l’ordre circulant avec leur arme, lors de leurs trajets domicile-travail afin d’accroître la sécurité des voyageurs dans les transports.

Un réseau routier régional renforcé

En Pays de la Loire, deux tiers des déplacements domicile-travail et 95 % du transport terrestre de marchandises s’effectuent par la route.

C’est pourquoi la Région a décidé de réinvestir pour les routes. Pour faciliter les déplacements des Ligériens et développer l’attractivité de tous les territoires, la Région mobilise près de 120 millions d’euros pour le renforcement du réseau routier régional en lien avec les cinq Départements avec lesquels elle a signé les protocoles d’accord.

Exemples en Vendée où la Région subventionne l’axe La Roche-sur-Yon/Challans, qui relie les deux premières agglomérations du département ; en Sarthe avec les travaux de contournement de Saint-Calais ; ou encore en Loire-Atlantique avec l’échangeur de Viais qui a pour objectif de fluidifier le trafic entre la métropole nantaise, le sud-Loire et la Vendée.

ENCOURAGER LA MOBILITÉ DURABLE

Deuxième Région en matière de mobilité durable (en nombre d’immatriculations de véhicules électriques), la Région soutient l’exonération des taxes sur la carte grise pour les voitures électriques, la mise en place de 37 bornes électriques de recharge rapide, la mise en circulation de deux lignes de cars roulant au gaz naturel en Sarthe et de la première ligne interurbaine de cars électriques en France, avec la liaison Laval-Craon (53). La Région a également soutenu l’aménagement de 441 km de pistes cyclables dont 361 km ont été créés, pour un montant de 5 millions d’euros.

LA SÉCURITÉ DES ENFANTS : UNE PRIORITÉ

Depuis la rentrée 2017, la Région est en charge des transports scolaires. La sécurité des 140 000 jeunes ligériens transportés est une priorité absolue. C’est pourquoi la Région a adopté un plan d’actions comprenant notamment la distribution gratuite d’un gilet jaune et son port obligatoire pour les élèves à partir de la rentrée 2019, la sensibilisation des jeunes aux mesures de sécurité et des conducteurs aux consignes à respecter lors du franchissement des passages à niveau.

REGARDER LA VIDÉO

ET DEMAIN – L’inauguration des pôles d’échanges multimodaux

L’inauguration des pôles d’échanges multimodaux de Nantes, Saint-Nazaire et Savenay.

Le lancement d’une troisième ligne de car roulant au gaz naturel en Vendée.

L’expérimentation de l’ouverture à la concurrence d’une partie du réseau de transport ferroviaire de voyageurs.